Nation

Informations
  • Titre VONation
  • Sortie VO11/09/2008
  • Sortie VF20/05/2010
Résumé

Le jour de la fin du monde...

...Mau rentre chez lui depuis l'île des Garçons. Bientôt il sera un homme. C'est alors que la vague arrive – une vague immense, qui remorque la nuit noire dans son sillage et apporte une goélette, la Sweet Judy, qu'elle propulse dans la forêt tropicale de l'île. Lorsque le bateau finit par s'immobiliser en catastrophe, il n'a plus qu'une personne en vie à son bord (ou deux, si l'on compte les perroquets). Le village a disparu. La Nation elle-même a disparu. Il n'y a désormais plus que Mau, qui n'est guère vêtu, une fille homme-culotte, qui l'est bien trop, et des malentendus en pagaïe. Aucun ne sait ce qu'il faut faire. Ni même comment le dire. Ensemble ils doivent bâtir une nouvelle Nation à partir des morceaux de l'ancienne. Inventer une nouvelle histoire.

Mais... QUI GARDE LA NATION ? OÙ EST NOTRE BIÈRE ? ... l'histoire ancienne ne va pas se laisser évincer sans réagir, du moins tant que les Grands-pères ont encore une voix. Et Mau doit regarder vers le passé avant d'affronter l'avenir. Inspiré, spirituel et imprégné du sens comique et satirique inimitable de Terry Pratchett, ce roman est une aventure formidable qui, littéralement, met le monde sens dessus dessous.

 

Récompenses


- ALA Printz Honor Books
- ALA Odyssey Honor Audiobooks
- L.A Times Book Prize Young Adult Literature

Éditeurs
  • L'Atalante
    • Date de Parution20/05/2010
    • CollectionLa Dentelle du Cygne
    • Nombre de Pages448
    • Prix20 €
    • Traduction dePatrick Couton
    • Illustration deAmandine Labarre
    • Dimensions18x13
Points de vue
  • BaronBreton le 15/05/2010 - 8.5/10

    Terry Pratchett ne s'était plus aventuré en dehors de son Disque-monde depuis la sortie en 1996 de Johnny et la bombe, soit plus de 10 ans ! Le chemin parcourus, ses réflexions, ainsi que son style d'écriture se sont donc plus forcement les même. Nation tient ainsi une place à part dans sa bibliographie. Il faut dire que Nation n'est en rien de la fantasy burlesque à laquelle nous a habitué sir Terry mais bien plus de la light fantasy, tellement ce monde est proche du notre. Il s'agit aussi avant tout d'un livre dit jeunesse et l'on peut le ressentir dans une écriture plus simple et des dialogues plus importants que dans ses autres œuvres, sans pour autant gâcher la qualité du livre. L'humour y est aussi beaucoup moins fou/déjanté mais elle reste bien visible, notamment dans certaines situations, heureusement. Comme l'annonce le résumé, le jeune héros Mau a perdu toute sa Nation dans cette Grande Vague et avec elle tout ses repères, ainsi que peut être son âme elle-même. Pourtant ce jeune homme, ce héros malgré lui qu'affectionne beaucoup Pratchett, va tout faire pour prendre son destin en main et répondre à ces questions qui le hantent. Transformant ainsi sa perte de tout en une renaissance, un véritable parcourt initiatique qu'il fera à la fois seul et entouré de ses nouveaux proches, comme la jeune Daphné au caractère bien trempé mais aussi très attachante. Et, comme a son habitude, les sujets de réflexions sont très nombreux et poussés, sans obligatoirement être inabordable pour une jeunesse grandissante. Des sujets comme la différence entre les Hommes, la religion, les conflits, le pouvoir, la nature humaines, etc. etc. sont forts présents, mais jamais sans alourdir le récit ou nous agresser les neurones. Certes on les a déjà vu traité dans ses autres livres (Les Petits Dieux, Va-t'en-guerre, Le Régiment Monstrueux, par exemple pour ne citer qu'eux) mais ici Pratchett les traites bien plus sérieusement et surtout de façon étrangement plus adulte et réaliste grâce à ses deux personnages principaux. Nation vous rappellera certains clichés. Un jeune homme et une jeune fille sur une ile désert semble déjà un début très classique, pourtant ce Pratchett va peut être plus loin que tout les autres avec la qualité de ses réflexions. Il ne s'agit surement pas du livre idéal pour faire découvrir le style « habituel » de Terry mais plutôt celui pour montrer qu'il est aussi et avant tout un grand écrivain. Un livre jeunesse bien travaillé au final mais qui vous surprendra, de la bonne ou de la mauvaise façon, et qui ne vous laissera surement pas indifférent. Que vous soyez un lecteur débutant ou confirmé de Terry Pratchett. PS : Cette critique a été réalisée à partir de la VO du livre. Toutefois ayant réussi à obtenir la VF un peu avant sa sortie et l'ayant feuilleté à la recherche de certains passages marquant, je peux déjà affirmer que la traduction de Patrick Couton est toujours de qualité. PPS : Malgré mon coup de cœur pour ce livre, j'ai tenté de rester objectif, jusque dans sa note.

  • Leïa Tortoise le 08/07/2010 - 9.5/10

    Ce livre a reçu 3 prix, et je n'en ai entendu que de très bons avis avant de m'y attaquer. Je ne peux que les approuver et les confirmer! Il ne m'a fallu qu'une petite semaine pour le dévorer, et je trouve que c'est vraiment un des meilleurs livres de Pratchett. Dès le début j'ai vu les parallèles flagrants avec le tsunami, ce à quoi je m'attendais déjà après une interview où il avait parlé de cette influence pour qu'il écrive ce roman, mais aussi avec les pandémies de grippe. Mais c'est loin d'être le plus important. Ce roman est bourré de sujets de réflexion en tous genres, amenés par une multitude de situations absolument passionnantes, frappées au coin du bon sens, dans le réalisme et le pragmatisme bien caractéristiques de Pratchett. On rit aussi, bien sûr, mais nettement moins que dans ce qu'on a l'habitude de lire de lui. C'est clairement plus sérieux qu'humoristique. Et on est assez loin du Disque-monde, quoique comme toujours les parallèles, clin d'oeils, ou tournure d'esprit ne sont jamais bien loin, pour tout fan bien imprégné Mais ça en fait aussi un livre accessible à tous, que l'on peut conseiller à des gens qui ignorent tout de Pratchett, ou qui hésitent à se lancer dans la trentaine d'Annales. Et moi-même qui suis déjà une fervente convaincue de tout le talent de sir Pterry, j'ai quand même été bluffée par Nation. Je trouve qu'il se surpasse, qu'il atteint vraiment toute la pleine mesure de son génie, de son style, de ses messages avec ce roman-là. J'ose même dire qu'on n'en ressort pas indemne. C'est le genre de bouquins, vous savez, qui vous laisse le regard dans le vague pendant un bon moment quand vous venez de le refermer. Qui vous tourne dans la tête les jours suivants. Qui vous marque durablement... Vraiment un gros coup de coeur! Comme le disait le résumé éditeur prévisionnel, ce roman est une aventure formidable qui met, littéralement, le monde sens dessus dessous.

  • des lecteurs externes