La Huitième Couleur

Informations
  • Titre VOThe Colour of Magic
  • Sortie VO24/11/1983
  • Sortie VF01/09/1993
Résumé

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde se balade à dos de quatre éléphants, eux-mêmes juchés sur la carapace de la Grande Tortue... Oui, c'est le Disque-monde...

Les habitants de la cité d'Ankh-Morpork croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif, fidèlement escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes.
Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde des Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse et qui devait les conduire loin : dans une caverne de dragons ; peut-être jusqu'au rebord du Disque.
Car Deuxfleurs était d'une espèce plus redoutable qu'on ne l'imaginait : c'était un touriste...

À la lumière de l'octarine, la huitième couleur, celle de la magie, découvrez l'univers fantastique et cocasse de Terry Pratchett.

 

Liens & documents
Éditeurs
  • L'Atalante
    • Date de Parution01/01/1996
    • CollectionDentelle du Cygne
    • Nombre de Pages288
    • Traduction dePatrick Couton
    • Illustration deJosh Kirby
    • Codes ISBN : 2-84172-039-X
  • Pocket
    • Date de Parution12/12/2000
    • CollectionFantasy
    • Nombre de Pages288
    • Prix6.3 €
    • Traduction dePatrick Couton
    • Illustration deJosh Kirby
    • Dimensions108x177cm
    • Codes ISBN : 2-266-11140-X
      CLIL : 231502
Points de vue
  • BaronBreton le 02/10/2008 - 8/10

    Voici donc le premier tome du Disque-monde, là où tout commence ! Mais tout commence de façon bien différente aux classiques de la fantasy. Oh bien sur, nous avons une description du monde mais justement, un monde-disque perché sur quatre éléphants, eux même juchés sur une tortue (La Grande A'Tuin) et le tout avançant au milieu de l'espace du multivers ça a au moins le mérite d'être original. Non ? Et le Disque-monde c'est tout ça, un monde où la magie est omniprésente et sous multiple forme. Un monde où les rencontres avec des créatures de fantay se multiplient sans jamais choquer où surprendre qui que ce soit car c'est ça le Disque, de la magie pure. Seul le lecteur peut-être parfois surpris car l'imagination de Pratchett est débordante dans la façon de nous introduire ses créatures et de nous les mettre en scènes dans des situations loufoques. Des dieux qui jouent aux dés (Le Destin contre La Dame), La Mort (qui parle COMME CA) qui fait de la vie d'un mortel une affaire personnelle, d'une montagne à l'envers et de son seigneur fantôme qui attend que ses enfants s'entretuent, d'un barbare habitué aux épreuves de force vu que c'est son métier, etc. Ce premier tome nous fait partager les aventures, qui s'enchainent à une vitesse folles et un rythme crescendo, du mage Rincevent (mage dont il ne mérite que le nom) et de DeuxFleurs le premier touriste du Disque, accompagné de son Bagage. Et c'est avec ce voyage de vacances que PRATCHETT nous présente son monde, car il faut l'avouer il n'y a pas de réel scénario si ce n'est celui de voir survivre Rincevent et de voir s'extasier DeuxFleurs, et qui les fera voyager aux bords du Disque. Voir au-delà ? Le tout ponctué de plusieurs moments de forts sourires si ce n'est de rire devant les situations absurdes ! Le Disque est à essayer au moins une fois, ne serais ce que pour voir la mentalité de Rincevent et son but unique : survivre, de DeuxFleurs qui « Tant qu'on n'est pas mort tout va bien tu ne trouves pas ? », pour voir son monde, et surtout pour un personnage incroyablement expressif : Le Bagage, sorte de coffre en bois sur des centaines de petites pattes, insensible à la magie, capable de survivre à tout et doté un instinct meurtrier envers tout ce qui menace son maître ! A noter quand même quelques passages et description dur à cerner et à comprendre (le passage du dragon de Rincevent) et des petites coquilles de traductions/orthographe, étrangement plus présente dans la version Pocket que L'Atalante. Le Disque est un univers unique que vous ne risquez pas d'oublier, même si vous n'y restez pas.

  • des lecteurs externes le 21/04/2010 - 7.5/10