Récits et compte-rendus

La fête du porcher 2010 à Wincanton : compte rendu de Jason Anthony

L'évènement d'hiver de Wincanton de l'année 2010, la fête du Porcher, se tenait pendant le week-end du 28 et 29 novembre.
Je suis arrivé à Wincanton dans le milieu de l'après-midi et je me suis rendu à la boutique du Cunning Artificer (NdT: l'Artisan Ingénieux) où Reb et Ian étaient en train de blinder le comptoir. Pour une fois la boutique était plutôt calme alors j'ai passé un peu de temps à discuter avec eux et à acheter mon ticket pour le buffet de saucisses du samedi soir.

J'ai ensuite passé la tête par l'entrebaillement de la porte du bureau de Bernard (Le Cunning Artificer lui-même) et bavardé un peu de la vie avec lui. Au bout d'un moment d'autres gens sont entrés dans la boutique et voulaient parler avec Bernard alors je suis sorti discrètement.

J'ai décidé d'aller voir qui était au pub "the Bear" (récemment cité comme l'un des 100 meilleurs pubs d'Angleterre par le Telegraph) parce que j'avais remarqué qu'il n'y avait personne au Dolphin quand j'étais passé devant.

Au Bear je suis tombé sur quelques amis et on a passé une heure ou deux à échanger nos dernières nouvelles autour d'une pinte ou deux. Un certain nombre de gens avaient prévu d'aller manger chez Miahs (un restaurant indien) mais ce nombre grossissait sans arrêt alors on a été quelques uns à décider d'y aller en premier et avec un peu de chance de manger et partir avant l'arrivée du groupe principal. Notre groupe de quatre s'agrandit jusqu'à dix et nous échouâmes dans notre mission de quitter les lieux avant que le groupe principal l'investisse.

Après le bon repas nous sommes retournés au Bear qui était le pub le plus proche et on a bu encore une pinte ou deux avant d'aller au Dolphin où j'étais installé. Ici j'ai réalisé à quel point la nouvelle décoration du Dolphin est juste horrible. Le beau pub d'autrefois a maintenant l'aspect d'un bar à vin citadin! Tous les murs nus et pas de tapis.
Ca a pour résultat de faire d'un bar confortable un espace stérile et sans émotion. L'absence de tapis fait qu'il est difficile de discuter avec ses voisins à cause des raclements de chaises et des échos. Après quelques pintes de plus on a gagné nos lits respectifs.

La journée de samedi commença avec un petit déjeuner anglais bien bourratif et quelques tasses de thé. Le thème de ce week-end était militaire alors après le petit déjeuner on a revêtu nos uniformes d'Assassins que Aine et Sue nous avaient confectionnés en travaillant très dur les dernières semaines.
La chemise noire avec des étiquettes noires et du texte en noir faisait très Douglas Adams mais elle rendait très bien.
Je me suis rendu à la boutique où Bernard m'a présenté un gentleman qui a conçu un jeu de plateau Disque-monde. J'avais été beta-testeur d'une version précédente quelques mois plus tôt et je suis ravi de signaler que tous les problèmes que nous avions soulevé pendant le test semblent avoir trouvé leur solution. Le jeu s'appelle Ankh-Morpork et j'ai hâte de le voir mieux développé.

Après avoir joué un moment je me suis rendu au Nog Inn pour manger quelque chose et puis je me suis affolé parce que j'étais demandé pour le rassemblement au Bear. Heureusement, les gens avec qui j'étais ont accepté de me faire un doggy bag quand la nourriture serait servie. Ils m'ont retrouvé à la boutique et on a descendu Wincanton High Street jusqu'au Bear où Terry était là pour la revue des troupes.

Les Assassins étaient placés en début de défilé et une fois entrés dans le pub on s'est rangés sur un côté du hall et on s'est fondus à la tapisserie. Terry a inspecté tous les autres costumés et quand il a eu fini il fut annoncé que l'inspection était faite et qu'on pouvait passer à la chose suivante. A ce moment nous treize les assassins on est sortis de l'ombre à la surprise générale et on a dit "et nous?"

Terry a donc inspecté l'escouade des assassins après avoir accepté d'en devenir lui-même un membre. On m'avait attribué le nom de Captain Catastrophe que j'avais oublié au moment où Terry m'a demandé mon nom alors j'ai baissé les yeux sur ma chemise pour être sûr de mon nom d'emprunt et Terry m'a demandé pourquoi je regardais mon slip. Ma réponse: "c'est là que mon nom est écrit", a fait beaucoup rire Terry et le reste de l'escouade! Après ça, il fut accordé que nous avions tous bien passé la revue des troupes et nous sommes sortis de scène.

Alors il s'est passé quelque chose de très étrange: une guitare et un ampli avaient été installé sur la scène et Wurzel (un ancien guitariste de Motorhead) est monté sur scène et a joué quelques excellents riffs. En fait il se trouve que Wurzel est un fan du Disque-monde et qu'il voulait jouer de la guitare pour Terry et le rencontrer. C'était une rencontre super, puisque la dernière fois que je l'avais vu il jouait avec Motorhead à leur retour en 1991.

Après que Wurzel ait quitté la scène et posé pour quelques photographes - c'est ma faute, j'ai été le premier à lui demander! - Terry a commencé à parler de la fabrication de son épée à laquelle il participe. L'année dernière, Terry a aidé à extraire les 175 livres de minerai de fer et de morceaux de météorite (ou fer de foudre) qui ont été utilisés pour fondre l'épée. Terry a demandé à son ami Lionel Fanthorpe, prêtre anglican pleinement consacré, de bénir l'épée pour lui et de la baptiser.

Une fois que l'épée de Terry a été bénie il a adoubé (Sir) Mr Pat Harkin et (Sir) Mr Boggis (NdT: deux fans particulièrement actifs, le premier organise toutes les enchères - c'est aussi le fameux docteur qui avait réussi à suivre Terry dans son périple de dédicaces pour la promo de Nation à une petite librairie insulaire et à la plus grande librairie de Londres dans la même journée ; et le deuxième est aussi connu sous le pseudo de steeljam, notamment pour des compte-rendus de conventions et évènements pratchettiens) pour services rendus à la communauté du Disque-monde.

J'ai ensuite quitté le Bear et rejoint le Dolphin où certains d'entre nous jouaient à quelques jeux de Munchkin et de Flux. Pendant qu'on était au Dolphin Davina avait prévu de présenter un spectacle inspiré du Disque-monde mais j'ai complètement oublié et je l'ai raté!

Après les jeux je suis retourné au Bear pour le traditionnel buffet de saucisses. Les saucisses étaient des produits locaux et étaient vraiment très bonnes. Après le repas le groupe de folk Lavington Bound qui avait joué à l'évènement du printemps a encore joué pour nous et interprêté deux ou trois chansons inspirées du Disque-monde qu'ils ont écrites, notamment leur version de "Where's My Cow?". Vous pouvez découvrir le groupe sur MySpace et même écouter un extrait de "Where's My Cow?".

Le dimanche a commencé d'une façon assez semblable au samedi avec un petit-déjeuner anglais bourratif - après lequel j'ai été à la boutique pour voir ce qui allait être mis aux enchères. Ensuite on a apporté tous les objets mis aux enchères au Bear, y compris la réserve annuelle de papier toilette du Disque-monde (cherchez pas). On a catalogué tous les objets et puis commencé les enchères. A la fin on avait récolté 1800 £ (NdT: environ 2130 €) pour le RICE (NdT: Research Institute for the Care of Older People, c'est-à-dire Institut de Recherche pour la Santé des Personnes Agées) et 130 £ (NdT: environ 150 €) pour le Battersea Dogs & Cats Home (NdT: refuge animalier).

A la fin de la vente aux enchères Bernard a dit son traditionnel petit discours et l'évènement était terminé. On a passé un peu de temps dans les comptes et l'attribution des objets des enchères avant d'amener tout l'argent à la boutique.

J'ai fait mes adieux et je suis rentré chez moi, fatigué mais heureux.

Vous pouvez trouver beaucoup de photos de l'évènement aux adresses suivantes (certaines nécessitent d'être sur Facebook) :

* http://discworldmonthly.co.uk?redir=HOGS165A
* http://discworldmonthly.co.uk?redir=HOGS165B
* http://discworldmonthly.co.uk?redir=HOGS165C
* http://discworldmonthly.co.uk?redir=HOGS165D
* http://discworldmonthly.co.uk?redir=HOGS165E