Récits et compte-rendus

Compte-rendu de la Bringue de Printemps 2011 de Wincanton par Elaine Boot

Je suis allée à Wincanton pour la première fois, et j'ai participé à la Bringue de Printemps. C'était le même week-end que le mariage royal, le 29 avril ; nous avons décidé d'y aller en train pour éviter Londres. Nous avions pris un billet en heures creuses, ce qui signifie que nous ne sommes pas arrivés avant 16h, et nous avons manqué le mariage de Wincanton. Nous étions logés à Macawber House, qui était un peu en-dehors de la ville, et où nous étions donc bien tranquilles. Nous nous sommes installés, puis sommes allés faire un tour en ville et nous sommes arrêtés à l'Emporium pour voir ce qui se passait ce week-end.

Après avoir pris nos repères, nous sommes partis à la recherche de gens que nous pourrions reconnaître après les avoir vus au Wadfest [NdT : une rencontre annuelle des fans britanniques]. Nous avons trouvé tout le monde dans le jardin du Dolphin ; nous nous y sommes aventurés, et tout le monde était content de nous voir. Nous nous sommes assis pour discuter avec Waddy [NdT : l'organisateur de Wadfest], Jason [le rédacteur en chef du Discworld Monthly] et d'autres dont j'ai oublié les noms, désolée.

Le samedi matin, nous avons pris un délicieux petit-déjeuner, et nous avons rencontré les deux autres clientes du B&B, qui venaient de France [NdT : oui, c'était nous, hello \o/] ; elles interviewaient des gens, comme Waddy, pour créer un site et peut-être organiser une convention discale française. [NdT/Correction : En fait, le site existe depuis longtemps, ce dont vous vous doutez vu que vous êtes dessus ; nous n'avons pas échangé plus de quelques mots avec Waddy, mais nous vous proposons des interviews de Martin Wallace, du groupe Lavington Bound et de l'illustre Pat Harkin. Quant à la convention française, pas d'illusions : ce n'était qu'une rêverie que Wincanton nous évoquait! ] Elles étaient très sympathiques, mais j'ai oublié leurs noms. Nous nous sommes ensuite dirigés vers l'Emporium, où il y avait déjà une belle queue, formée de clients attendant avec impatience l'ouverture de la boutique.

Quand je suis entrée dans le magasin, c'était comme d'entrer dans un rêve : il y avait là tout ce qu'un fan du Disque-Monde peut désirer. Nous en sommes sortis avec un gros sac plein d'objets fantastiques, et nous avons décidé de retourner au B&B pour le poser et nous préparer pour la parade des chapeaux ; c'était déjà l'après-midi. Avant le début de la parade, nous sommes allés guetter les Feegles dans les vitrines, et nous nous sommes bien amusés, ils étaient génialement tricotés et disposés. Nous sommes aussi allés voir le lancement d'un nouveau jeu sur le Disque-Monde, dont le ne peux pas dire le nom parce qu'il n'est pas encore sorti officiellement. [NdT : il s'agit du jeu de plateau « Ankh-Morpork ».] En tout cas, je me suis bien amusée à y jouer ! Puis j'ai participé à la parade des chapeaux, tandis que Steve se contentait de regarder – c'était moi qui avais le bonnet de la Guilde des Fous et la marotte. Je disais « les femmes peuvent raconter des blagues, les femmes devraient avoir le droit d'entrer dans la Guilde des Fous ! » Il y avait des chapeaux géniaux, la plupart étaient faits à la main. J'ai beaucoup aimé celui qui était fait en cure-pipe et qui parodiait celui de la princesse Beatrice. Bernard [le Cunning Artificer du Discworld Emporium] les a beaucoup aimés aussi ; il nous a tous remerciés de notre participation et nous a dit de passer au magasin récupérer nos prix. Nous y sommes donc allés et nous avons eu droit à un paquet de bonbons ; puis Bernard est sorti de son bureau et a dit : « Je devais imprimer des certificats pour les participants de la parade, mais j'ai oublié, repassez demain quand ils seront prêts. »

Avant de nous diriger vers le Bear pour le banquet du soir, nous avons assisté à une leçon sur l'étiquette dispensée par Bernard, et c'était franchement très drôle. Nous sommes arrivés tôt au Bear pour être sûrs d'être bien placés ; le repas était bon et la compagnie aussi :-) [NdT : c'était encore nous, wouhou. Enfin, entre autres]. Nous sommes enfin rentrés au B&B ; nous avions l'intention de ressortir, mais nous étions tellement bien que nous nous sommes endormis.

Le dimanche matin, après un autre délicieux petit-déjeuner, nous avons descendu High Street pour aller récupérer mon certificat au magasin ; il est très drôle et bien fait. Nous sommes ensuite allés au Bear pour la vente aux enchères ; il y avait des tas d'objets sympas, et j'ai gagné une magnifique Nounou Ogg en tricot et un exemplaire des Camionneurs. En tout, j'ai payé huit livres ; tout l'argent de la vente allait à RICE (Research into Care of the Elderly, une association pour les personnes âgées) ; la somme finale était de plus de 1200 livres.

C'était déjà l'après-midi, l'heure de rejoindre le thé ambulant de Lucy. Nous nous sommes tous retrouvés au Dolphin, et la plupart des gens étaient habillés en explorateurs du début du XXe siècle, certains étaient franchement grandioses :-) J'étais en tenue de safari masculine. On avait des gens déguisés en porteurs, qui étaient chargés de porter notre thé et autres accessoires, plus deux garçons géniaux habillés en fausses peaux d'ours, et qui devaient guetter d'éventuels ours. Nous sommes tous partis le long de High Street en file indienne, en s'arrêtant à divers endroits en chemin ; c'était assez drôle quand nous avons essayé de tous entrer dans l'Emporium, d'ailleurs un des habitants de la ville nous a pris en photo, j'espère qu'elle est sur Facebook ou sur le site. Nous nous sommes beaucoup amusés. Nous sommes retournés au Dolphin à temps pour le concours de gâteaux ; il y en avait de formidables, et je suis sûre qu'il y a des photos quelque part sur le net. Malheureusement je n'ai pas pu participer à la dégustation à cause de mon allergie aux noix, mais en tout cas Steve l'a beaucoup appréciée. Les gâteaux ont bientôt tous été dévorés avec grand plaisir pour tout le monde. Bernard nous a lu les cartes, ce qui était vraiment hilarant.

C'était presque la fin de la Bringue de Printemps ; Bernard a fait ses adieux habituels [NdT : « Piss off », soit « foutez le camp »], et il les a même faits en français, héhéhé... ceux qui étaient là sauront de quoi je parle. [NdT : pour ceux qui n'étaient pas là, il s'est avéré que Bernard ne maîtrisait pas vraiment les nuances du langage ordurier français, et Anilori et deux amis français, non habitués des lieux, se sont donc vu gratifier d'un joyeux « Enc*lez-vous ! » Incident diplomatique évité de justesse par le fait que nous étions très pressés] Nous sommes restés un moment à discuter avec les gens, avant d'aller manger au Nog Inn, où la nourriture était délicieuse.

Nous avons passé le lundi à explorer Wincanton, vu que les bus ne circulaient pas et que nous n'avons donc pas pu aller voir Stonehenge. Nous sommes donc aller voir le nouveau lotissement, et je me suis fait prendre en photo dans Treacle Mine Road ; nous n'avons pas pu voir la première pierre posée par Sir Terry étant donné que le reste du lotissement était encore en construction, mais on nous a assuré que la première pierre est bien en sécurité quelque part, prête pour quand les travaux seront terminés. High Street était un peu plus tranquille, la plupart des gens étaient en train de rentrer chez eux.

Nous avons tous les deux passé un excellent week-end à la Bringue de Printemps, et nous la recommandons à tous les fans du Disque-Monde. J'essaie maintenant de me décider entre le Porcher et une convention du Disque ; qu'est-ce que vous en pensez ? Tout ce que je voudrais, c'est me trouver dans la même pièce que Sir Terry, rien que de le rencontrer serait merveilleux. Merci encore à tous ceux qui étaient à la Bringue de Printemps, c'est vous qui en avez fait une occasion fantastique où nous nous sommes énormément amusés.