Le Bibliothécaire

Il appréciait la commodité de ses longs bras, les orteils préhensibles et le droit de se gratter en public, mais surtout le fait que les grandes questions de l'existence s'étaient soudain réduites à un vague intérêt sur la provenance de la prochaine banane. Non pas qu'il fût insensible au désespoir et à la noblesse de la condition humaine. Ceci dit, en ce qui le concernait, on pouvait se les mettre quelque part.

Le bibliothécaire de l'Université de l'Invisible est un ourang-outang, et ça, c'est désormais de notoriété publique.

A la suite d'un incident magique, évènement toujours à prévoir d'une bibliothèque où règne, à cause de l'entassement d'autant de grimoires occultes, une forte teneur en surnaturel, l'ancien bibliothécaire quitta un jour sa forme humaine plus conventionnelle pour se métamorphoser sans raison particulière en mammifère de l'espèce Pongo Pygmaeus. Depuis ce jour, plusieurs efforts ont été menés pour tenter de remettre les chromosomes du pauvre bougre dans leur configuration d'origine, mais lesdits efforts se sont trouvés face à un dévoilement de crocs jaunes intimidantes. Le bibliothécaire refusait obstinément qu'on le renvoie à son ancienne place dans l'évolution ; il avait trouvé des tas d'avantages à cette nouvelle forme, sincèrement plus adaptée dans le milieu où il vivait : il pouvait désormais se balancer d'étagère en étagère avec une facilité déconcertante, disposait de deux nouveaux membres capable de tourner les pages alors qu'il faisait autre chose, échappait désormais à toutes sortes de conventions superflues et forçait désormais le respect avec sa capacité à vous arracher un bras en moins de deux.

A la longue, les mages se sont finalement très vite accommodés à l'idée d'un bibliothécaire au pelage roux et à l'apparence d'une grosse outre remplie d'eau. Très peu d'entre eux se rappellent de lui sous son ancienne forme, et sont tellement habitués à son apparence que si un individu extérieur à l'établissement leur affirmait avoir vu un orang-outang dans la bibliothèque, les mages iraient aussitôt demander au bibliothécaire s'il n'en avait effectivement pas vu traîner un.

Sa forme animale lui donne la particularité de ne s'exprimer que par le seul vocable "Ook !", qui, à lui seul, renferme des milliers d'expressions diverses, comme "Oui", "Non", "Banane", "Oh, je vous demande pardon, je ne m'étais pas aperçu qu'il y avait un mâle dominant dans ce groupe", etc...
Il déteste par-dessus tout qu'on prononce le mot "singe" en sa présence, car il insiste sur le fait que les ourang-outangs sont des anthropoïdes. Quiconque néglige cette nuance de la classification biologique se retrouve dans la seconde qui suit le porteur de diverses commotions...

Le Bibliothécaire est vite devenu un des personnages emblématiques de la série, à la fois pour sa personnalité, mais peut-être que son statut d'espèce menacée dans notre monde y est pour quelque chose...

par Théophile Peuplier