Terry Pratchett

Terry Pratchett : comment j'ai écrit mes premières histoires en tant que journaliste débutant

Terry Pratchett explique quand et comment il a écrit son nouveau recueil de nouvelles, Dragons at Crumbling Castle.

 

Concentrez-vous sur une planète tournant dans l'espace.

Concentrez-vous sur un petit pays dans l'hémisphère nord – la Grande-Bretagne.

Plus près, encore plus près... et en bordure ouest de Londres, vous pouvez voir le comté du Buckinghamshire. De petits villages et des routes de campagne sinueuses.

Et si vous pouviez remonter le temps jusqu'au milieu des années soixante, vous pourriez repérer un jeune homme sur une moto, descendant l'un de ces chemins, un carnet et un stylo dans la poche de sa veste.

C'est moi. Un jeune journaliste des Bucks Free Press, envoyé pour couvrir les évènements locaux. Si j'avais de la chance, j'allais à quelque chose comme une kermesse – vous voyez le genre : des hommes qui mettent des belettes dans leur pantalon, des gens qui jouent à attraper avec leurs dents des grenouilles dans un seau, les vieux fromages qui dévalent trop vite la colline...

C'était très amusant à l'époque. Et quelque part au milieu de tout ça, j'ai appris à écrire en lisant autant de livres que je pouvais en rapporter de la bibliothèque. Alors j'ai commencé à écrire mes propres histoires – des nouvelles pour les jeunes lecteurs qui étaient publiés chaque semaine dans le journal.

Les histoires dans le recueil sont une sélection parmi ces dernières. On y trouve des dragons et des mages, des conseillers et des maires, une tortue aventureuse et un monstre dans un lac, accompagnés de plein de chapeaux pointus et quelques sortilèges (dont quelques-uns qui font vraiment ce qu'ils sont censés faire). Plusieurs de ces premières histoires ont même donné naissance à mon premier roman, Le Peuple du Tapis.

Alors tournez la page et lisez les histoires que j'ai écrites en tant qu'adolescent, pour la plupart telles qu'elles ont été imprimées pour la première fois, bien que le moi adulte ait un peu bricolé quelques petits détails – un curieux ajustement ici, une pincée là, et une petite note de bas de page si besoin, tout cela parce que le jeune moi n'était pas aussi intelligent à l'époque qu'il s'est révélé l'être par la suite.

Mais ce jeune homme naïf sur la moto, et l'adulte que je suis devenu avec mon chapeau noir et ma barbe sont la même personne – et tout ce que nous avons toujours voulu faire était d'écrire pour des gens assez âgés pour comprendre.

Et pour imaginer...

 

Traduction de Naël

par Linou213