Vade-Mecum - Articles sur Josh Kirby

Une interview de Josh Kirby

Keith Savory : Quelle est la première chose que vous vous souvenez avoir dessiné ou peint ?
Josh Kirby : Un papillon à l'école quand j'avais autour de sept ans.

KS : Qu'est-ce que vous pensez que vous auriez été si vous n'aviez pas été peintre ?
JK : Aucune idée, je ne pense pas qu'il y ait eu une alternative. J'ai décidé très tôt de devenir un peintre.

KS : Les premières couvertures du Disque-Monde étaient en aquarelle. Pourquoi avez-vous décidé de faire les autres en peinture à l'huile plutôt qu'en aquarelle ?
JK : J'ai toujours travaillé avec la peinture à l'huile, mais la couverture du premier Disque-Monde ("The Colour of Magic/La Huitième Couleur") a été faite en aquarelle parce qu'il se trouve que j'avais une très bonne palette à aquarelle à ce moment-là et je voulais l'utiliser. C'était une palette à l'ancienne mode qui ensuite a arrêté d'être fabriquée (les palettes à aquarelle Whatman) et ça me paraissait une honte de l'utiliser pour de la peinture à l'huile.

KS : Les illustrations du Disque-monde sont toutes de différentes tailles au lieu d'être d'une taille standard, pourquoi ça ?
JK : La taille d'une couverture brochée ou reliée sont différentes, et je dois faire quelque chose qui permette l'exploitation de l'image de plusieurs manières différentes selon le type de livre sur lequel ça ira.

KS : Si vous pouviez avoir une commande pour faire la couverture de n'importe quel livre de fantasy jamais écrit, quel est celui que vous préfèreriez illustrer ?
JK : Je préfère peindre mes propres créations, alors n'importe quel autre sujet est secondaire.

KS : Que pensez-vous de la nouvelle génération d'artistes qui manipulent les images par ordinateur ?
JK : Je ne connais rien d'eux.

KS : Qui pensez-vous être les nouveaux talents les plus prometteurs parmi ceux qui ont émergé dans le monde artistique lors des dix dernières années ?
JK : Je vis à l'écart de la société artistique donc je n'ai pas vraiment de contact avec les autres artistes et ce qu'ils font.

KS : Comment vous est venue l'idée du "Voyage of the Ayeguy" (NdT: un portfolio d'une création SF personnelle de Josh Kidby) ?
JK : Ca m'est venu parce que c'est un sujet traditionnel de l'époque de la Renaissance et ça continue aujourd'hui. Les artistes de la Renaissance peignaient des retables et des fresques commandés par l'église. C'était l'une des principales occupations des peintres aux premiers temps. Bruegel et Bosch ont incarné cette tradition et ça m'intéressait particulièrement et je voulais suivre cette tradition.

KS : Qui pensez-vous avoir été les artistes de fantasy les plus innovants et les plus influents de tous les temps ?
JK : Bruegel et Bosch.

KS : Quelle est votre couleur préférée ?
JK : Je n'en ai pas.

KS : Qu'est-ce qui vous a décidé de faire l'incroyable perspective au niveau du sol pour la couverture de "Small Gods/Les Petits Dieux" ?
JK : Je fais juste des angles qui semblent donner une image saisissante. Je travaille par intuition et c'est un niveau de pensée différent de la pensée intellectuelle.

KS : Quel conseil donneriez-vous aux jeunes artistes qui veulent devenir vraiment le meilleur possible dans leur réussite artistique ?
JK : D'apprendre à dessiner. Ils doivent dessiner absolument tout ce qu'ils voient autour d'eux et devenir experts à dessiner le monde qui les entoure.

par Keith Savory