Philip Pullman, auteur chevronné, donne ses conseils pour le concours Nation

Philip Pullman est l'auteur d'A la Croisée des Mondes, adapté au théâtre en 2003.
guardian.co.uk, Lundi 12 octobre 2009


Il existe des histoires si excitantes et intéressantes que l'on souhaite les extraire du livre pour les présenter au théâtre. Depuis l'époque de Shakespeare – et probablement bien avant – les gens ont fait des pièces de théâtre à partir d'histoires écrites ; mais il ne s'agit pas seulement de jouer une histoire devant un public sans la modifier.

Il y a de nombreuses choses à prendre en compte, et l'une d'elles est la longueur. Ce qui se passe dans un roman prendrait bien trop de temps, le public deviendrait fou, ou mourrait de faim. Il faut donc faire des coupes, et élaguer en profondeur. Quels sont les évènements absolument indispensables ? Trouvez-les et évacuez le reste. Ne vous souciez pas des hurlements outrés de l'auteur du livre (et je parle en tant qu'auteur ayant eu son lot de hurlement en son temps). Votre boulot n'est pas de faire attention au livre de quelqu'un d'autre, mais à votre pièce. Respectez la source, mais ne soyez pas servile à son égard.

L'autre chose à prendre en compte est qu'au cours d'une lecture, on est proche du livre : on le tient dans ses mains, les personnages et les évènements sont à portée de bras. La proximité est quelque chose qui fonctionne très bien dans les fictions littéraires, et également à l'écran, mais ce n'est pas le cas au théâtre. Il existe une vieille caricature datée des années 1920 cherchant à montrer l'influence du cinéma sur les techniques théâtrales : le public fait la queue pour regarder l'expression angoissé de l'acteur principal au travers d'une loupe. Si vous ne voulez pas reproduire ceci, souvenez-vous qu'une large part du public est placée à distance des évènements sur scène. Rendez de ce fait ces évènements suffisamment clairs pour que tous puissent les voir.

La dernière chose qu'il faut ici mentionner est la question du narrateur. Avez-vous réellement besoin de quelqu'un pour annoncer ce qui se passe ? J'ai toujours pensé que c'était là un manque de confiance. Si vous avez besoin d'un narrateur, soit vous avez une mauvaise histoire, soit vous vous y prenez mal.

Mais si Shakespeare a pu adapter une histoire sur scène, c'est que ce doit être possible. Bonne chance !